Exclusive access. Expert storytellers. Unforgettable experiences.

Charlotte de Charentenay

Diplômée en histoire de l'art de la célèbre École du Louvre, Charlotte partage le côté secret du Palais-Royal et du musée Gustave Moreau.

Avant de retourner dans son Paris bien-aimé, Charlotte a vécu et enseigné de nombreuses années à l'étranger, tant en Asie du Sud-Est qu'en Italie. C'est à son retour à Paris que Charlotte a réalisé à quel point sa ville natale est à couper le souffle. Diplômée en histoire de l'art de la célèbre École du Louvre, Charlotte est ravie de partager le côté secret du Palais-Royal ainsi que l'intimité du Musée Gustave Moreau.

Vous avez grandi à la campagne en dehors de Paris, mais vous vivez en ville depuis un certain temps déjà. Comment pensez-vous que votre statut de "Parisienne d'adoption" vous a donné une appréciation unique de la ville ? 

L'endroit où j'ai grandi est proche de Paris, mais l'environnement était complètement différent et le fait de venir de temps en temps visiter certains musées parisiens ne m'a pas empêché d'avoir encore un peu de choc culturel lorsque je me suis installé à Paris. Je me souviens encore très bien du dépaysement et de la fascination pour les façades d'Haussmann ou les jardins des Tuileries, où j'ai découvert que la nature est tout aussi disciplinée que l'architecture. Depuis lors, j'ai cultivé cette capacité à m'émerveiller et à partager toutes les merveilles de la ville avec tout nouvel arrivant.

Avec Secret Journeys, vous menez la fabuleuse expérience du Palais-Royal. Bien que le Palais-Royal se trouve au centre de Paris et que beaucoup le connaissent de nom, pourquoi pensez-vous qu'il reste un "secret bien gardé" ?

Même s'il est dit "royal", le palais n'a pas été construit pour un roi, mais plutôt pour Richelieu, le célèbre ministre de Louis XIII. Bien que le jeune Louis XIV ait vécu ici pendant un certain temps après la mort de son père, il n'y est pas resté longtemps et a rapidement préféré Versailles comme résidence. Vous ne trouverez pas au Palais-Royal des entrées aussi majestueuses que dans d'autres palais royaux, et l'immense jardin à l'arrière du palais a également été réduit de façon drastique par la construction de trois ailes à la fin du 18ème siècle. Il est donc très facile de manquer le magnifique palais. On ne découvre pas le Palais-Royal par hasard.

Vous dirigez également l'expérience au musée Gustave Moreau. En tant qu'artiste, que trouvez-vous de si attirant chez Moreau et comment espérez-vous le faire découvrir aux invités ?

Gustave Moreau est très inhabituel par rapport à ses contemporains. Il a inventé une manière de peindre qui interroge la relation entre la ligne et la couleur, en utilisant la couleur pour construire la composition d'une œuvre et en superposant le dessin pour définir les motifs de l'œuvre. En tant que "peintre d'histoire", il se tourne vers les anciens maîtres, mais il développe cette nouvelle façon de peindre et ouvre la voie à la modernité et à l'abstraction. Se promener dans le musée, conçu par Gustave Moreau lui-même avant sa mort, et s'immerger dans les œuvres de l'artiste est la meilleure façon de sentir comment la peinture de Moreau était destinée à inspirer des rêves plutôt que des pensées.

Tous les "storytellers"